COUP DE CŒUR. (VO) The Little Book of Hygge de Meik Wiking 🕯

The Llittle Book of Hygge

~ 4ème de couverture ~

Denmark is often said to be the happiest country in the world. That’s down to one thing: hygge.

‘Hygge has been translated as everything from the art of creating intimacy to cosiness of the soul to taking pleasure from the presence of soothing things. My personal favourite is cocoa by candlelight…’

You know hygge when you feel it. It is when you are cuddled up on a sofa with a loved one, or sharing comfort food with your closest friends. It is those crisp blue mornings when the light through your window is just right.

Who better than Meik Wiking to be your guide to all things hygge? Meik is CEO of the Happiness Research Institute in Copenhagen and has spent years studying the magic of Danish life. In this beautiful, inspiring book he will help you be more hygge: from picking the right lighting and planning a dinner party through to creating an emergency hygge kit and even how to dress.

Meik Wiking is the CEO of the Happiness Research Institute in Copenhagen. He is committed to finding out what makes people happy and has concluded that hygge is the magic ingredient that makes Danes the happiest nation in the world.

Hygge

~ Mon humble avis ~

We need to talk about hygge

Vous connaissez le « hygge » (prononcer « hou-ga »), mode de vie/art de vivre/philosophie de vie cher aux Danois ? On en a beaucoup entendu parler ces derniers temps, notamment grâce à la traduction en français du Livre du Hygge aux éditions First, écrit par Meik Wiking, président de l’institut de recherche sur le bonheur de Copenhague – oui, apparemment il existe des chercheurs sur le bonheur, et c’est trop cool. Le hygge a donc profité d’un certain effet de mode ces derniers temps : mais qu’est-ce que le hygge bon sang de bois ?! Le hygge c’est une ambiance, un sentiment de confort, de convivialité, c’est savoir apprécier les petits plaisirs de la vie, les choses simples, vraies, partager de bons moments avec les gens qu’on aime, créer de nouveaux souvenirs ensemble. En somme le hygge c’est cultiver ce qui nous rend heureux en se concentrant sur des choses précieuses, essentielles, qu’on aurait tendance à négliger en ces temps de consommation de masse et de course après la montre. Le hygge c’est apprécier le moment présent, ne faire qu’un avec lui. Dans ce livre, qui est une vraie Bible du hygge et une vraie mine d’or pour les adeptes du cocooning, l’auteur nous explique en quatorze chapitres comment incorporer plus de hygge dans nos vies !

Un guide très complet sur le hygge (et qui fera joli dans votre bibliothèque)

Hygge

J’ai acheté The Little Book of Hygge en anglais, tout simplement parce que le livre objet est sublime ! De toute manière j’ai bien fait car l’écriture de Meik Wiking est très simple, très limpide. Toutes ses explications sont claires, il parle directement au lecteur en faisant des références à des choses que tout le monde fait/éprouve dans sa vie quotidienne. Le hygge est décortiqué, analysé, mais avec de la bonne humeur, ce qui rend la lecture très agréable. On peut y glâner quelques conseils pour vivre le bonheur à la danoise. Meik Wiking, pour cela, vous met toutes les cartes en mains : des fournitures indispensables (bougies, couvertures, chaussettes en pilou-pilou…) aux activités à partager avec les siens, en passant par quelques recettes culinaires typiquement danoises et hyggeligt (adjectif dérivé du nom « hygge »), tout y passe ! J’ai beaucoup aimé les listes très complètes apportées par l’auteur, qui ne manque jamais de conseils. En plus, le livre est joliment illustré avec de magnifiques photographies pleines de douceur.
On ressort de cette lecture instruit sur ce qu’est le hygge, mais aussi – pour ma part – avec l’envie de mettre plus de hygge dans sa vie ! (Quand ce n’est pas avec l’envie de prendre un billet d’avion sans retour pour le Danemark !) En fait, même si le hygge est difficile à définir, j’en retiens principalement la sagesse. Vivre simplement, partager des moments avec les siens. On se défait de toute considération matérielle, car finalement, comme dirait notre ami Baloo : « Il en faut peu pour être heureux ! »

J’adhère donc à 100 % au hygge et à ce livre. Je peux enfin mettre un nom sur mes petites habitudes cocoonesques : dorénavant, si on me dit que je suis casanière, je pourrais répondre : « Je profite juste d’un hyggestund » (Je profite juste d’un moment de hygge).

Hygge manifesto.png

~ Ce qu’on peut écouter en lisant The Little Book of Hygge ~

Une cheminée virtuelle, bah… c’est mieux que pas de cheminée du tout ! Entendre les flammes crépiter et le bois craquer pendant qu’on est bien calé dans un fauteuil avec un livre, quoi de plus hyggeligt ?

La vidéo très mignonne de TwoFaceLizzie qui m’a donné envie de lire ce livre :

Diapsalmata de Søren Kierkegaard

diapsalmata

~ 4ème de couverture ~

Je n’ai qu’un seul confident,
le silence de la nuit ;
et pourquoi est-il mon confident ?
Parce qu’il se tait.

SØREN KIERKEGAARD

~ Mon humble avis ~

Il y a quelques années de cela je lisais les Diapsalmata de Kierkegaard, philosophe danois du XIXème siècle, et j’en étais toute bouleversée. J’ai voulu retenter l’expérience et malheureusement l’effet n’a pas été le même. Ces Diapsalmata sont en fait des notes, qui sont parfois issues du journal de l’auteur, des pensées diverses. Si le pessimisme de Kierkegaard ne m’avait pas choquée adolescente, aujourd’hui cette lecture, bien que très courte, m’a totalement miné le moral. Kierkegaard couche sur le papier ses angoisses, son mal être, sa tristesse profonde dans un lyrisme digne des héros romantiques. Mais cette âme tourmentée ne me parle plus comme avant, je suis juste accablée de lire les confessions d’une âme aussi tourmentée que la sienne :

Mon âme est comme la mer Morte que nul oiseau ne peut survoler ; à mi-chemin, il s’enfonce, épuisé, dans la ruine et la mort.

Ou encore :

Mon âme est si lourde que nulle pensée peut la porter, que nul essor peut l’élever dans l’éther.

Enfin :

Ma tristesse est mon château fort dressé comme un nid d’aigle à la cime des monts parmi les nues ; personne ne peut l’assaillir.

Qu’on se rassure : toutes les notes ne sont pas des apitoiements lugubres sur son propre sort, Kierkegaard est un philosophe qui a une sensibilité toute particulière ; poète, il sent des choses que la plupart ne sentent pas – du moins c’est ainsi qu’il se définit lui-même.
Je suis toujours admirative de l’esprit de Kierkegaard, même si je me sens plus distante d’avec son côté très très pessimiste (ça collait bien avec la période de l’adolescence je pense).